Après la capitulation de Montréal.

 

Fort Ticonderoga, Etat de New York

L’histoire commence au fort Carillon (aujourd’hui Ticonderoga), construit par les Français à partir de l’automne 1755 au sud du lac Champlain (actuel Etat de New York), pour mieux protéger l’entrée de ce qui s’appelait encore la Nouvelle-France. C’est à cet endroit que les Britanniques subirent une défaite humiliante, en juillet 1758, bien qu’en cette même année la guerre de sept ans (1754-1763) commençait à se retourner en leur faveur. Fin juillet 1759, les Français abandonnèrent le fort Carillon pour mieux défendre Montréal qui finit pourtant par capituler en septembre 1760.

C’est à cette époque qu’intervient notre personnage, Jean-Marie Landriève des Bordes, né à Aubusson (Creuse), dans le Limousin (actuelle Nouvelle-Aquitaine)…

Voir l’article complet sur le site de l’association Aquitaine Québec & Amérique du nord francophone.