Sélectionner une page

Les premiers Francophones de Louisiane.

 

Bayou Teche, Louisiane

Une statue de bronze trône fièrement depuis 20 ans au milieu d’un parc de Pont-Breaux, une petite ville de Louisiane établie sur les bords du bayou Teche, au cœur du pays cadien. Elle célèbre l’Acadienne Scholastique Picou Breaux qui, en 1829, dressa le premier Plan de la Ville Du Pont des Breaux sur sa propriété et en vendit des lots aux colons, fondant ainsi la ville de Pont-Breaux. Scholastique avait 33 ans, était veuve depuis un an et déjà mère de cinq enfants.

Ce qui frappe dans cette statue, voulue par une communauté de femmes de tous âges et de toutes origines de la ville, c’est la grande force symbolique qu’elle porte. Scholastique Picou Breaux, fondatrice de la ville, n’incarne pas la souffrance endurée par les Acadiens en exil, mais la détermination sans faille et le courage à toute épreuve des Acadiens de Louisiane. Cependant l’omniprésence affichée ici de ses racines acadiennes tend à gommer la mixité culturelle dont sont issus les Cadiens.

Et pourtant, Scholastique est elle aussi un véritable concentré de francophonie louisianaise, par essence multiculturelle. Créole d’origine Française par son père, Acadienne par sa mère et de cœur, elle porte à merveille la mémoire tourmentée des premiers colons de Louisiane. Voici pourquoi…

Voir la chronique complète sur le site du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique.