Sélectionner une page
Chutes du Niagara (américaine et canadienne)

Chutes du Niagara (américaine et canadienne)

Autrefois dénommée « Pays d’en Haut » sous le Régime français, en amont du fleuve Saint-Laurent, la région des Grands Lacs est aujourd’hui partagée entre le Canada et les Etats-Unis. Si les Grands Lacs constituent déjà la plus grande réserve d’eau douce de surface dans le monde, ils forment aujourd’hui, prolongés par la voie maritime du Saint-Laurent, la voie navigable intérieure la plus longue du Canada, qui s’étend sur 3 700 kilomètres, depuis le lac Supérieur jusqu’à l’océan Atlantique, en contournant les célèbres chutes du Niagara.

Bassin de drainage des Grands Lacs (© Ressources naturelles Canada)

Bassin de drainage des Grands Lacs

Les cinq Grands Lacs ont une frontière commune entre le Canada et les Etats-Unis, sauf le lac Michigan, entièrement situé aux Etats-Unis (voir carte ci-contre). Le lac Supérieur est le plus haut (183 m aux basses eaux), le plus grand (plan d’eau de 82 100 km2) et le plus profond (147 m en moyenne aux basses eaux). Les autres Grands Lacs sont moins étendus, respectivement 59 600, 57 800, 25 700 et 18 960 km2 pour les lacs Huron, Michigan, Erié et Ontario.

Cet ensemble hydrographique remarquable a longtemps été une importante voie de communication fluviale, mais inaccessible aux bateaux de gros tonnage en raison des rapides et chutes qui entravent la remontée du fleuve Saint-Laurent vers sa source à l’embouchure du lac Ontario et l’accès aux autres lacs.

Il a fallu attendre 1959 pour que la Voie maritime du Saint-Laurent soit ouverte à la navigation commerciale en eau profonde, raccordant ainsi l’amont du fleuve Saint-Laurent au lac Ontario puis au lac Erié pour le transport de marchandises industrielles et agricoles.

Profil de la voie maritime du Saint-Laurent

Voie maritime du Saint-Laurent, © Transports Québec

Cette prouesse technique est reconnue comme une des plus grandes réalisations d’ingénierie de l’histoire. Sept écluses (cinq canadiennes et deux américaines) ont été construites pour élever les navires de 75 m au-dessus du niveau de la mer, entre Montréal et le lac Ontario (schéma ci-contre).

Le canal Welland (42 km), qui relie le lac Ontario au lac Erié, a été rénové à plusieurs reprises depuis 1829, date de sa première réalisation. Aujourd’hui, ses huit écluses canadiennes permettent d’élever les navires de 100 m au niveau de l’escarpement du Niagara, contournant ainsi les célèbres chutes du Niagara.

Le passage au lac Supérieur se fait par les écluses de Sault Ste. Marie, sur la rivière Sainte-Marie (120 km) qui relie le lac Huron au lac Supérieur et sépare le Michigan (Etats-Unis) et l’Ontario (Canada).

Pour approfondir

Les Grands Lacs – Atlas écologique et manuel des ressources, Gouvernement du Canada / US Environmental Protection Agency.
Réseau des Grands Lacs – Voie maritime du Saint-Laurent, Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent.

Liens touristiques

Québec Original.
L’Ontario en Français.